search
*
top

Mauvais VS bons conseils à donner aux enfants

Pour aider leurs enfants à réussir dans la vie, les parents ne vont cesser de leur donner des conseils. Mais parfois, ils donnent de mauvais conseils à leurs enfants sans s’en rendre compte. Voici quelques-uns des conseils les plus dommageables donnés aux enfants de nos jours et les bons conseils à privilégier.

« Penses à ton avenir » – « vis ou travailles dans l’instant présent »

La plupart des parents conseillent à leurs enfants de penser à l’avenir. Si vous poussez trop souvent votre enfant à se concentrer sur l’avenir, cela peut le rendre stressé. Même les adultes, lorsqu’ils commencent à méditer sur le passé ou à s’inquiéter de l’avenir vont éprouver des émotions négatives comme la colère, le regret ou le stress. Bien qu’un peu de stress puisse servir de motivation, le stress chronique à long terme nuit à la santé et à la faculté intellectuelle de l’enfant. Dites à votre enfant de « vivre ou travailler dans l’instant présent »

Par exemple, au lieu de toujours l’encourager à se concentrer sur la prochaine étape de sa liste de tâches, aidez-le à rester concentré sur la tâche à accomplir.

« Fais des efforts et fais mieux » – « apprends à te détendre »

Lorsque les enfants obtiennent de mauvaises notes, les parents disent souvent de faire mieux et de faire des efforts. Les enfants se sentent anxieux et s’inquiètent des notes et se sentent obligés de faire mieux à l’école. Il est conseillé d’apprendre à l’enfant à faire face aux événements stressants comme l’obtention de mauvais résultats scolaires. Apprenez-le à vivre avec plus de calme. Vous pouvez lui inculquer des techniques de méditation, de yoga et de respiration. Les enfants doivent apprendre à accepter leurs échecs et leurs erreurs afin de mieux réagir.

« Vaincs tes faiblesses » – « aies plus compassion envers toi-même »

Chaque enfant a sa propre faiblesse, c’est pourquoi les parents doivent l’encourager à développer des attitudes d’auto-compassion. Les parents ont tendance à dire : « ne sois pas timide ». L’enfant prend cela comme une critique de sa personnalité. Cela diminue sa confiance en soi. Un enfant timide avec une meilleure compassion de soi par exemple, se dira qu’il est normal de se sentir timide parfois et qu’il n’est tout simplement pas aussi ouvert que les autres.

L'espace commentaire est fermé.

top
Le Royaume des Petits - Le monde des petits